La duchesse de Cambridge a beau avoir été élue icône de beauté, reconnue influenceuse numéro une au Royaume-Uni, admirée pour sa robe de mariée dessinée par Sarah Burton, et régulièrement plébiscitée pour l’exploit de ses silhouettes classiques en Topshop, malgré sa grossesse bien avancée, cela ne suffit pas pour Roberto Cavalli.

bébé Kate Middleton

Kate Middleton, enceinte, en robe Topshop au mariage d’un couple ami © Capture Youtube

Le créateur italien, connu pour ses créations vantant la sensualité de la femme, souhaiterait qu’en dépit de son statut royal, la silhouette de Kate Middleton délaisse ses uniformes trop conventionnels pour être mise en valeur en accord avec son âge. N’ayant pas la langue dans sa poche, alors que ses collègues ont plutôt tendance à trouver parfaite l’allure de l’épouse du prince William, idéale pour sa fonction surtout – dans le collimateur de la traditionaliste reine Elizabeth II – , le styliste a ainsi livré quelques confidences à Vogue UK.

Une princesse devrait être sexy. Elle est jeune, belle, j’aimerais créer quelque chose de spécial pour elle, mais rien de vulgaire. J’aimerais prouver au monde que Roberto Cavalli peut habiller une princesse. Peut-être avec un imprimé, en tous les cas quelque chose de jeune, à la fois sophistiqué et sexy.

Projet réel ou égo surdimensionné ? Un mélange des deux sûrement. Et même si l’entreprise de modernisation de l’archaïque décorum royal est louable, il est peu probable qu’elle se voit matérialisée. Kate Middleton et Roberto Cavalli, ça n’est certainement pas pour tout de suite.