L’heure est définitivement aux top models rock et – si possible – androgynes. Un mouvement entériné par la nomination de Saskia de Brauw en tant qu’égérie Maje, aujourd’hui à nouveau vérifié avec l’annonce de celle qui prendra la tête des campagnes Zadig&Voltaire.

En pleine préparation de l’Automne/Hiver 2013-2014, alors que des griffes moyenne gamme aux maisons de haute couture, tous les protagonistes de la mode ont choisi leurs ambassadrices saisonnières, nous nous demandions ce qu’il adviendrait de Freja Beha Erichsen. Déjà adulée par Chanel, Gucci, Isabel Marant, habituée des lookbooks Zara, la Danoise fait et défait depuis plus de six ans – à compter de l’année où a débuté son apogée – les campagnes des plus grands. Et pour cette nouvelle rentrée, c’est le choix de la France qu’a fait Freja Beha, le choix de Zadig&Voltaire.

Longtemps incarnée par Erin Wasson, l’icône même d’un mannequinat libre, indépendant, insoumis, la marque a cette fois décidé de se fier au pedigree mode haut de gamme de Freja Beha Erichsen, digne petite soeur de son ex-ambassadrice. Tatouée, traits anguleux marqués et coupe de cheveux déjà mythique, le mannequin est la caution grunge qu’il fallait à Zadig&Voltaire pour bien débuter la rentrée. D’autant que la campagne, d’ores et déjà shootée, a été prise en mains par Inez & Vinoodh, le duo choc déjà impliqué dans le tableau Mango de l’automne et expert en photographies du genre. Le résultat ? Une succession de clichés forts en caractère, atmosphère punk et androgyne garantie.

© Zadig&Voltaire

© Zadig&Voltaire

© Zadig&Voltaire

© Zadig&Voltaire