Lily-Rose Depp, égérie Chanel à 16 ans ! La nouvelle fait jaser notamment parce qu’elle est une « fille de ». Cette consécration inattendue est-elle pour autant une mauvaise collaboration pour la marque de luxe française ? Pas sûr, la demoiselle draine déjà une popularité et une réputation due à ses parents.

Lily-Rose Depp égérie Chanel 2015

Lily-Rose Depp égérie Chanel 2015 © Chanel

Ce qu’elle vaut en tant qu’égérie d’une marque

Dans la vraie vie, les égéries sont nées dans une ville tranquille, ont suivi des leçons d’art dramatique, ont été repérés par des chasseurs de têtes ou possèdent du talent. Citons entre autres les chanteuses comme Rihanna, les sportives de renom comme Anna Kournikova ou les actrices comme Emma Watson. En effet, les grandes marques choisissent toujours celles qui sont suffisamment célèbres pour en tirer profit.

Cependant, le visage plus cocorico que ricain de Lily-Rose Depp cadre avec la valeur Chanel, pure marque française. Elle va désormais véhiculer l’image de Chanel auprès des fashionistas et des adeptes de la haute couture.

Duo gagnant ou collaboration hasardeuse ?

Si Lily-Rose tentait sa chance dans le concours Elite Model Look pour devenir mannequin, elle serait éliminée d’office vu qu’elle ne fait pas le 1,72 m réglementaire. Mais est-ce qu’elle possède des atouts pour pouvoir représenter une marque ? Oui et Non.

  • Oui : car papa Depp est acteur célèbre, maman chanteuse et égérie Chanel dans son temps, belle-maman Amber Heard également actrice et parrain Karl Lagerfeld règne en maître dans la maison Chanel. Et quand quelqu’un parlera de Lily-Rose, le nom de tout ce beau monde sonnera derrière comme un rappel à l’ordre pour le public.
  • Non : car elle n’enflamme pas les concerts, elle n’explose pas les box-offices et elle n’a pas un passé de mannequin célèbre.

Il faut quand même arrêter les critiques (constructives ou non) car excepté tout ça, Lily-Rose Depp est une adolescente de 16 ans qui tente sa chance. À elle d’en faire bon usage pour la suite de sa carrière.