Après Emma Watson pour l’UN Women, c’est au tour de Victoria Beckham de devenir ambassadrice de bonne volonté. La styliste oublie la Fashion Week parisienne pour donner de son temps à l’ONUSIDA, le programme sur le sida lancé par les Nations Unies. « Je rêve d’une génération sans VIH et je suis persuadé que Victoria Beckham va nous aider à atteindre cet objectif », a expliqué jeudi le directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. De son côté, l’ex Spice Girl explique son engagement. « L’Afrique du Sud a été un tournant crucial pour moi. » Victoria Beckham s’est rendu à Cap Town il y a quelques mois et a rencontré des mères atteintes du virus HIV . « Et je ne sais pas pourquoi il m’a fallu attendre d’avoir 40 ans pour réaliser que je dois m’engager » s’excuse presque Victoria Beckham.

victoria beckham ambassadrice onusida unaids

© Victoria Beckham via Twitter

« Je ne vais pas prétendre tout savoir à ce stade, mais je veux apprendre. Je veux aider » s’exprime la styliste. Elle aura surtout pour rôle d’agir auprès des mères atteintes du virus afin qu’elles ne transmettent pas le sida à leurs enfants pendant la grossesse. « En tant que femme et mère, j’ai le devoir de soutenir les autres femmes. Je suis fière et honorée de servir l’ONUSIDA pour aider à mobiliser des ressources, sensibiliser et émanciper les femmes et les enfants touchés par le VIH ». C’est ainsi qu’elle veillera à ce que ces familles touchées par la maladie aient bien accès à leur traitement. En véritable ambassadrice, Victoria Beckham préfère laisser la parole aux femmes atteintes par le SIDA mais celle-ci passera tout de même par l’artiste « Je vais désormais m’exprimer au nom de ces femmes incroyables » annonce-t-elle.