Dans un entretien avec Télérama, Kristen Stewart se livre sur sa vision du star-system et de ce qu’elle en pense. Alors que certaines personnalités du cinéma ne pourraient plus s’en passer, ce serait tout le contraire pour l’actrice qui a commencé sa carrière il y a aujourd’hui 14 ans. A 24 ans, elle est aujourd’hui connue de tous et suivi par un tas de paparazzis. Pourtant, elle aimerait être loin de ça, même si elle aime son métier. Elle a un regard critique sur le star-system et elle se laisse aller à ses pensées dans le film Sils Maria, réalisé par Olivier Assayas, dans lequel elle joue le rôle d’une assistante d’une comédienne célèbre.

Le rôle qu’elle joue dans ce film présenté au Festival de Cannes 2014 ne lui était pas destiné, le réalisateur a d’abord pensé à Mia Wasikowska. Mais ce rôle de composition permettra à l’actrice de dire ce qu’elle pense réellement. « Le film n’a pas été écrit pour moi, mais la coïncidence et le timing sont parfaits. Ça me permet de dire « fuck ». De montrer que je ne suis pas dupe du jeu de la célébrité. Sans avoir à le faire de manière trop candide, ou trop frontale, à la télévision ou dans les colonnes d’un magazine. Tout ce cirque autour de moi, c’est complètement bidon, ajoute-t-elle. Je prends plaisir à le démonter, à montrer qu’au fond il ne me touche même pas. Je trouve l’expérience jubilatoire. »

Kristen Stewart sils maria

Kristen Stewart dans Sils Maria © Capture Youtube

Kristen Stewart ne se laisse pas faire par la presse. Depuis son rôle dans Twilight, qui l’a élevé au rang de stars, toute la vie de la jeune femme de 24 ans est scrutée dans les moindres détails. Ce film lui permet aussi de montrer tout ce que les actrices subissent quotidiennement. « Olivier Assayas nous a offert, à Juliette Binoche et à moi-même, une belle méditation sur les femmes embarquées dans le métier d’actrice. Ce qu’il leur coûte. Ce qu’il leur rapporte. Et ce qu’elles peuvent vraiment garder pour elles ».

Dans une interview pour Vanity Fair, Jodie Foster qui a joué avec Kristen Stewart dans Panic Room, cernera très vite l’actrice : « Elle n’a pas la personnalité d’une actrice. Elle n’est pas du genre à faire des imitations pour occuper le centre de l’attention. Au contraire, ça la mettrait plutôt mal à l’aise. Elle approche les choses de manière cérébrale. Elle est très lucide. » Ce dernier rôle lui permettrait donc de montrer qui elle est vraiment, laissant de côté ses rôles romantiques qui s’éloignent un peu trop de sa personnalité.