Lara Stone, nouveau visage de L’Oréal Paris depuis octobre 2013 et, selon « Forbes », dixième mannequin le mieux payé en 2013, vient de dévoiler une information des plus discriminatoires lors d’une interview pour le site anglais Standard. Alors qu’elle découvre l’année dernière qu’elle est enceinte, un contrat avec une marque lui passe sous le nez après qu’elle leur en ait fait part. Elle n’était pas même pas à son premier semestre et pourtant, elle n’a pu rien faire. « J’étais vraiment énervée à ce moment-là. Je n’avais même pas encore fait mon échographie du troisième mois et je me sentais réellement vulnérable. Je n’avais plus de travail. C’était comme ça : je devais juste arrêter de faire ce que je connaissais le mieux, ce qui faisait ma vie », a confié Lara Stone à Standard.

Lara Stone robe vintage Versace

Lara Stone au gala de l’Amfar le 22 mai 2014 © Versace via Facebook

Discrimination ?

Une mannequin mère n’est pas une tare. Les marques ont peur que le mannequin fasse passer sa vie maternelle avant sa vie professionnelle ou encore que la mère ne perde pas aussi vite le poids pris. Pour autant, ce n’est pas le cas de tout le monde et Lara Stone sait faire la part des choses. Le mannequin néerlandais indiquait dans l’interview accordée au magazine britannique qu’elle se sentait blessée par l’attitude des personnes sur les shootings.  » Tout le monde est sympa avec vous, tout le temps. C’est aliénant, car vous avez l’impression que tout le monde vous ment, ils vous disent tous ‘Tu es super !’ et tu te dis ‘manifestement, je ne le suis pas’  » déplore Lara Stone.