Mais que fait donc Rihanna à la Fashion Week de Paris ? La chanteuse n’a en rien l’attitude glamour qu’une égérie de grande marque devrait avoir. Ambassadrice de la maison Balmain, elle est arrivée après le défilé ! Sa photographie avec le styliste Olivier Rousteing est une petite consolation mais cela ne change pas le problème.

Si la Barbadienne semble faire comme si de rien n’était sur cette photographie, le Français a l’air d’avoir du mal à sourire. Balmain a besoin de sa notoriété pour attirer les médias lors de ce show capital et paye la star qui malgré cela se permet d’arriver en retard ! Cela a de quoi déplaire aux dirigeants de l’enseigne surtout que Rihanna n’est pas arrivée en retard aux autres défilés (Dior, Lanvin).

Olivier Rousteing et Rihanna défilé Balmain Paris Fashion 2014

Rihanna avec Olivier Rousteing © Balmain via Twitter

Rihanna et Olivier Rousteing 2014

© Rihanna via Twitter

Mais ce retard n’est qu’une anecdote de l’attitude grotesque de Rihanna lors de cette Fashion Week. Elle n’a pas du tout le look d’une femme glamour et préfère jouer sur la provocation. Lors de l’After Party Balmain, est était quasiment topless. Rihanna portait un top transparent de type filet qui dévoilait entièrement ses seins (photo à voir ici).

Jessica Alba, Rosie Huntington-Whiteley, Olivier Rousteing, Rihanna, Anna Dello Russo After Balmain

Jessica Alba, Rosie Huntington-Whiteley, Olivier Rousteing, Rihanna, Anna Dello Russo © Balmain via Twitter

Lors du défilé Dior, Rihanna a continué son petit jeu de la provocation avec un décolleté impressionnant et en plus elle porté une robe très très courte dévoilant ses portes-jarretelles. Bien sûr Dior s’est caché de montrer la photo de son arrivée (voir ici et ) préférant poster une photo plus sage sur son compte Twitter :

Rihanna au défilé Dior Paris Fashion Week février 2014

Rihanna au défilé Dior Paris Fashion Week février 2014 © Dior via Twitter

Comme chez Balmain où elle touche de l’argent pour son statut d’égérie, son apparition sur le front row de Dior a certainement était rémunéré et pas qu’un peu (voir ici les tarifs pratiqués). La bad girl Riri ne semble pas être un bon choix pour la marque française de luxe qui voudra peut-être faire des efforts supplémentaires pour avoir Charlize Theron, Natalie Portman ou Jennifer Lawrence lors de ses prochains shows ?