Récemment désigné à la direction artistique de la maison Yves Saint Laurent, rebaptisée Saint Laurent, Hedi Slimane était très attendu à la Fashion Week de Paris 2013 pour présenter sa nouvelle collection. Il semble avoir totalement révolutionné les codes esthétiques de la maison Saint Laurent.

Changement de cap à 180°

Après le changement de nom de la griffe YSL, qui marque un tournant dans l’histoire de la maison, c’est une nouvelle page qui s’ouvre avec Hedi Slimane, bien décidé à écrire la sienne dans l’histoire de la mode française. Sa nouvelle collection se veut être jeune et urbaine pour la saison automne-hiver 2013-2014. Un changement de cap qui n’est pas forcément au gout des puristes de la maison Saint Laurent. La jupe en jean déchirée, la chemise à carreau propre aux ados, le slim en cuir troué n’ont strictement rien à voir avec les codes habituels d’Yves Saint Laurent. Du prêt-à-porter que l’on peut qualifier aisément de néo je-m’en-foutiste. Hedi Slimane déguise à peine ce m’en foutisme avec de la fourrure, des robes à volants et à cols Claudine, des robes à imprimés fleuris et des boots de motarde. En résumé, le directeur artistique de la maison de haute couture Saint Laurent Paris voulait mettre une touche de grunge dans le luxe.

© Yves Saint Laurent

© Yves Saint Laurent

Un style bien affirmé

Dès l’apparition du premier modèle, Slimane réussit à imposer son style qui se reconnait aisément. Il dévoile un look de Dark Angel propre à une femme libre, sophistiquée et sans complexe. Le cuir omniprésent se mêle aux tissus imprimés et fluides.

L’esprit Hedi Slimane

Hedi Slimane a toujours exprimé cet esprit de décalage qui le caractérise. Si Yves Saint Laurent privilégiait le style à la mode, Slimane méprise les codes au profit du concept. En tout cas, l’ère d’Yves Saint Laurent est bel et bien révolue. C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour la maison Saint Laurent Paris, et il faudra s’y faire même s’il nous faut un peu de temps pour s’en accommoder.

Vidéo