« Short hair, don’t care », c’est le credo adopté par le top model Coco Rocha il y a quelques jours. Surfant sur l’élégance de Michelle Williams, la Canadienne a décidé de troquer ses cheveux longs pour une coupe plus structurée et adaptée à sa personnalité. Coco Rocha rejoint ainsi le cercle – de moins en moins fermé – des femmes aux cheveux courts, dévoilant sur Instagram son visage transformé… et resplendissant.

© Coco Rocha via Instagram

© Coco Rocha via Instagram

Outre ses contrats d‘égérie Longchamp, pour lequel elle s’illustrait encore récemment, Coco Rocha est un top model fort en caractère. Si Cara Delevingne exhibe régulièrement son côté rebelle, sa collègue Canadienne fait plutôt dans le déjanté rock, certes, mais chic. Un aspect de sa personnalité notable dans sa vidéo pour Roberto Cavalli, dans lequel le top s’adonne sans embarras à une danse endiablée, énergique et décomplexée. Dynamique, insatiable, fourmillant d’énergie et de projets, Coco Rocha se sentait donc vraisemblablement étriquée dans une coupe longue, impersonnelle, classique, presque. Mais, dans le milieu du mannequinat, changer de coiffure ne fait pas partie du b.a.-ba. Il aura fallu six mois de négociations pour que le top model accède à une requête anodine, celle d’abandonner ses longueurs pour une coupe garçonne. Un réel parcours du combattant qui a parfois excédé le jeune mannequin, comme elle le déclarait à E! News et au Elle américain.

Ça fait six mois que j’essaye de me couper les cheveux. Vous penseriez ça facile, mais dans mon métier, vous devez demander la permission à tout le monde ! […] Il fallait que je m’assure que les clients ne seraient pas fâchés ou que le look de la prochaine saison ne serait pas drastiquement différent de cette coupe, ou même qu’on ne me virerait pas à cause de ça.

Le compromis ? Adopter une longueur suffisante sur le dessus afin de rassurer les employeurs sur la versatilité de la coupe choisie. Son modèle ? Tilda Swinton. Quelques coups de ciseaux plus tard opérés par le coiffeur new-yorkais Ahn Co Tran, et la transformation était réussie. Plus en phase avec elle-même, forte d’un pedigree plus marqué, Coco Rocha pourrait même grâce à cela diversifier ses contrats. De fille sage Longchamp à égérie grunge Saint Laurent Paris ?