Elle est depuis près de deux mois l’égérie du parfum « Downtown girl ». Cet été, Rooney Mara retrouve David Fincher, le réalisateur qui l’a révélée au grand public dans Millenium, pour le tournage du clip publicitaire.

© Calvin Klein

© Calvin Klein

Une vidéo en noir et blanc, l’ode à une citadine indépendante, libre, évoluant dans sa propre bulle au sein d’une vaste société indifférente, voici la proposition de Calvin Klein pour promouvoir sa nouvelle fragrance féminine. Le dessin d’une société qui n’avance pas au même rythme que cette jeune femme perdue dans ses pensées et soumise à des pulsions ambivalentes. Sur un air entraînant des Yeah Yeah Yeahs, entre femme fatale et énergumène grunge, entre star et traversée incognito dans les transports en commun new-yorkais, Rooney Mara est cette femme tiraillée entre deux mondes, celui des paillettes et celui d’une solitude volontaire, nécessaire. Cette femme qui incarne celle qu’elle veut être, quand elle veut l’être. Une figure indépendante non dénuée de charme, une interprète crédible,  bref une recrue de choix pour Calvin Klein et une personnalité à surveiller.