Harper’s Bazaar, créé en 1867 aux Etats-Unis, est un magazine institutionnel pour le monde de la mode. Inauguré avant Vogue lui-même, il a notamment révélé au public américain les travaux de Gabrielle Chanel, Andy Warhol, lancé la carrière journalistique de Diana Vreeland, et a collaboré avec les plus grands noms du luxe et de la mode, Carine Roitfeld et Patrick Demarchelier en tête.

Distribué dans 44 pays, traduit dans 18 langues, c’est donc avec un enthousiasme non feint que nous accueillerons enfin sa version française. Lancée par le groupe Marie Claire son homologue et Hearts Magazine International, c’est Alexandra Senes, ex-Jalouse, L’Officiel, Elle Japan ou New York Magazine, qui prendra les commandes du mensuel en tant que rédactrice en chef. C’est le deuxième lancement annuel d’un magazine pour le groupe, qui a déjà fait le pari d’adapter la publication hebdomadaire anglaise gratuite Stylist en avril dernier.

Si aucune date de publication n’a pour l’or été avancée, nous pourrons nous consoler avec l’avènement très proche par Condé Nast de l’édition française de Vanity Fair, prévue pour juin, qui comptera parmi ses troupes Michel Denisot, Doria Tillier et l’actuelle rédactrice en chef de GQ Anne Boulay. En cette période de crise de la presse, il semble donc particulièrement rentable de s’attaquer à la transposition nationale des grandes éditions étrangères.

© Harper's Bazaar

© Harper’s Bazaar