Le collectif Stop Harcèlement de Rue s’est inspiré de la campagne de la RATP « rester civils sur toute la ligne », afin de dénoncer le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes dans les transports publics.

La RATP a lancé il y a quelques mois des publicités contre les incivilités dans le métro parisien, en détournant le visage des modèles par ceux d’animaux. Le collectif Stop Harcèlement de Rue a alors repris le concept afin de dénoncer ce que la RATP n’a pas fait : le harcèlement sexuel dans le métro.

Sur l’affiche détournée on y voit un homme et une femme assis dans un coin d’une rame de métro. L’homme qui a la tête d’un crocodile pose sa main sur la cuisse de la femme. Un exemple comme un autre d’agression sexuelle. Sur l’affiche, un slogan est clairement annoncé « Dans le bus, les rames et les wagons, les agressions sexuelles, c’est 5 ans de prison. Restons civils sur toute la ligne. »

affiche de Stop harcèlement de rue

L’affiche de Stop harcèlement de rue © Stop harcèlement de rue via Facebook

Cette campagne personnalisée a été publiée sur la page Facebook du collectif mardi 14 avril et a rencontré un fier succès, néanmoins pas assez conséquent pour cette semaine internationale contre le harcèlement de rue. L’association Stop Harcèlement de Rue qui milite notamment pour les droits des femmes n’a de ce fait pas encore contacté la RATP, toutefois l’idée de leur soumettre cette affiche serait judicieuse. D’autant plus que parmi les publicités de la RATP l’ensemble des enquiquineurs est représenté, sauf l’agresseur et le macho.

Si cette affiche est reprise par la RATP, elle pourra alors toucher un grand nombre de public.

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :