« Trash the dress » signifie en français « ruine ta robe » et qui dit robe dit robe de mariée. La tendance provient une fois de plus des Etats-Unis et consiste à salir, abîmer voire même ruiner sa robe de mariée afin d’effectuer des photos de mariage un peu… décalées. Néanmoins, depuis quelques mois cette tendance est pratiquée pour de nouvelles raisons.

Ses origines

Le phénomène « trash the dress » a été lancé par le photographe américain John Michael. Ce dernier était lassé de prendre des photos de mariages traditionnelles qu’il qualifiait d’ennuyeuses. C’est alors qu’il a persuadé dès le début des années 2000, certains couples à poser après leur mariage de façon plus excentrique et ce en  saccageant leur tenues.

La tendance a du succès car elle casse les codes des mariages traditionnels où la robe de mariée, se retrouve une fois terminé dans une house au fond d’une armoire. John Michael voulait que les couples passent un moment drôle et inoubliable.

« Trash the dress » pour le divorce

Néanmoins, certaines ont décidé de pratiquer le « trash the dress » à l’occasion de leur divorce. Dayna Rumfelt a fêté son divorce en pratiquant cette activité auprès de ses amies et ce dans la joie et la bonne humeur. Plusieurs clichés ont été pris par Kat une photographe américaine et on y voit l’ancienne mariée dans le sable encore mouillé, vêtue de sa robe. Cette dernière qui ne ressemble d’ailleurs plus à une robe de mariée.

Trash the dress

Dayna Rumfelt détruit sa robe de mariée ©
Capture Moments by Kat via Facebook

Trash the dress

Dayna Rumfelt détruit sa robe de mariée ©
Capture Moments by Kat via Facebook

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :