Il y a un an, la douche froide avait été dure à encaisser pour Kate Upton, mannequin aux formes généreuses apprécié du public – et des adolescents. Alors qu’elle avait posé pour Victoria’s Secret l’année précédente, Sophia Neophitou, rédactrice en chef du 10 Magazine et bookeuse pour l’occasion des défilés Victoria’s Secret avait en effet tenu des dires peu nuancés à son propos :

Nous ne ferons jamais appel à Kate Upton. C’est le genre de femme de footballeur avec des cheveux trop blonds et un visage que n’importe qui avec de l’argent pourrait s’offrir.

Cataloguée de bimbo au physique inadéquat pour la couture, tout juste bonne à faire la couverture des magazines, il était logiquement envisageable que Kate Upton ne collabore jamais plus avec l’enseigne de lingerie. L’information semblait entérinée, Kate Upton et Victoria’s Secret, c’était de l’histoire ancienne.

© Victoria's Secret

© Victoria’s Secret

Voilà pourtant que le nouveau catalogue de l’enseigne fait à nouveau trembler le débat. Dans ses pages glamours, une figure et des formes plantureuses que l’on ne pensait plus revoir. Oui, le mannequin remerciée comme une malpropre est bel et bien là, souriant parmi ses ex-compères en lingerie fine. Kate Upton serait-elle alors peu rancunière ? Victoria’s Secret aurait-elle regretté sa décision en constatant le galon mode que l’américaine avait pris, posant pour l’édition bikini de Sports Illustrated, illuminant la couverture de Vogue Italia, volant même la vedette à sa dernière recrue Karlie Kloss en recevant le privilège de poser avant elle en premier plan du Vogue US, et décidé de refaire un pas vers elle ? Prenant la pose au milieu des autres mannequins et Anges employés par la marque, le mannequin semblait en tout les cas avoir négocié son retour sans remous. Que nenni.

La vérité est bien moins glorieuse, et c’est le New York Post qui vient de la rendre publique. Les clichés tant plébiscités ne sont en rien issus d’une réconciliation entre les deux parties. Ils ne témoignent pas même d’un quelconque réchauffement de leurs relations, loin de là. Selon une source proche du top model, les visuels utilisés dateraient en effet de 2011, et auraient été publiés sans l’accord, sans même la tenue au courant, de Kate Upton. Furieuse, le mannequin envisagerait même d’intenter un procès. Il n’y pas à transiger, Victoria’s Secret et Kate Upton, c’est la guerre, et la réconciliation ne semble pas près de se profiler.

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :