Comme tout métier, les salaires des mannequins se jugent selon plusieurs critères. Une convention collective indiquant les salaires horaires bruts minimum en fonction du niveau et/ou de la notoriété du mannequin est en place pour que le mannequin puisse savoir combien il doit toucher. Dans cette convention, une différence est faite entre les défilés, la publicité ou l’édition, et  la presse écrite.  Pour les défilés, publicité ou édition, les mannequins sont répertoriés en niveau allant de 7 à plus de 10. Chaque niveau a sa spécificité : le niveau 7 regroupe les mannequins débutants sans expérience ; le niveau 8 pour les mannequins avec expérience récente et « book » personne ; le niveau 9, les mannequins professionnels ayant expériences et références professionnelles ; le niveau 10 pour mannequins professionnels de haut niveau, expérience et références de prestige et au delà du niveau 10 pour les tops models et mannequins internationaux « hors-catégories ». Le taux horaire va donc de 30 euros à 170 euros, selon le type de contrat, l’expérience et le niveau.

La campagne de Gisele Bündchen pour Pantene

La campagne de Gisele Bündchen pour Pantene © Pantene Officiel

Il y a ensuite les très gros salaires que peuvent toucher les mannequins stars. En 2013, Gisèle Bündchen était le mannequin le mieux payé du monde avec 42 millions de dollars sur l’année. Elle est suivie ensuite de Miranda Kerr avec 7,3 millions de dollars, Adriana Lima et 6 millions de dollars ou encore Kate Moss avec 5,7 millions de dollars. Pour atteindre ces sommes astronomiques, ces femmes multiplient les contrats en étant égérie pour une marque, défilant pour une autre, collaborant sur des collections capsule ou encore en apparaissant en couverture des magazines.

L’argent vient aussi avec la popularité. Il ne suffit pas de multiplier les contrats et les expériences pour avoir de telles sommes. Le fait d’être connu, et donc de faire vendre pour les marques et les magazines, est un des critères primordiaux pour accéder à des cachets comme cela.

Les classements Forbes