Le Festival de Cannes est aussi bien le rendez-vous des gens du grand septième art que le QG des mannequins en quête de paillettes. Alors que Cara Delevingne et les L’Oréal Girls ont déjà fait leur entrée remarquée sur la Croisette, Karlie Kloss se faisait désirer. C’est maintenant chose réparée avec une montée des marches peu discrète en cet antépénultième jour de Festival.

Comme Léa Seydoux, Karlie Kloss avait opté pour le dégradé coloré de Louis Vuitton. Un choix peu surprenant lorsque l’on sait que la belle est égérie du sac Alma. C’est donc dans une robe estampillée par le français que Karlie Kloss a décidé de monter les marches la menant à la projection de The Immigrant.

Au premier abord, le top model semblerait avoir choisi de se présenter sur la Croisette vêtu de sa plus belle nuisette. Dos très échancré, bretelles extrêmement fines, matière satinée et décolleté en triangle marqué, l’effet est instantané. Mais les finitions à plumes ombrées bleutées venant recouvrir ses mollets balaient le moindre doute. Karlie Kloss a certes opté pour une robe assez osée, a pris le risque d’associer satin et plumes, deux antagonistes ne faisant pas toujours bon ménage, comme pourrait en témoigner l’écueil de Paz Vega, et a plutôt réussi son pari.

Des escarpins à plateforme pour contrebalancer la longueur aux genoux de sa robe, une élégante minaudière, des boucles d’oreilles à pierres et son carré mutin toujours de la partie, Karlie Kloss a fait entrer la nuisette tie&dye dans le répertoire de la chic soirée, et c’était pas gagné.

Karlie Kloss © WireImage

Karlie Kloss © WireImage

Karlie Kloss © WireImage

© WireImage

Karlie Kloss © WireImage

© WireImage