Le Coachella Festival vient de se terminer, l’occasion de revenir sur des faits qui se sont déroulés l’année dernière. L’événement marque chaque année les esprits notamment pour ceux qui s’y rendent, chacun fait son maximum pour être habillé au mieux dans des styles majoritairement rock ou alors hippie. Certains font alors en sorte de se démarquer des autres à travers un accessoire ou encore un vêtement, toutefois s’il y en a bien un qu’il ne faut surtout pas porter malgré qui convienne parfaitement à l’ambiance, c’est bien la coiffe amérindienne.

Explications

L’année dernière durant le Coachella Festival, plusieurs célébrités ont été aperçues ou se sont prises en selfie chapeautées d’une coiffe amérindienne, telles qu’Alessandra Ambrosio ou encore Khloé Kardashian. Une pratique qui est irrespectueuse envers la communauté indienne d’Amérique car c’est une coiffe traditionnelle, qui ne devrait pas être associée à ce genre de manifestation. C’est en réalité une insulte aux ancêtres amérindiens qui peuplaient l’Amérique avant la colonisation européenne.

Alessandra Ambrosio-Coiffe amérindienne

Alessandra Ambrosio portant une coiffe amérindienne à Coachella 2015 © Alessandra Ambrosio via Instagram

Kardashian coiffe amérindienne

Khloé Kardashian portant une coiffe traditionnelle à Coachella 2015 © Kylie Jenner via Instagram

D’autant plus que dans la tradition amérindienne, la coiffe traditionnelle est seulement portée par les hommes et uniquement lors de cérémonies sacrées. Elles ont une réelle signification spirituelle et culturelle, ainsi en portant cette coiffe comme accessoire de mode, ignorant l’histoire de ce symbole fort en perdition, ces personnes offensent une communauté qui a autrefois tant souffert. Toutefois, le Coachella Festival n’est pas le seul événement à recenser l’utilisation de coiffes autochtones.

L’été dernier plusieurs festivals de musique, tels que le festival Bass Coast ont interdit le port de coiffes indiennes, suite à plusieurs plaintes posées auprès des organisateurs. Le festival folk de Winnipeg, a quant à lui connu la colère de certains festivaliers à cause du choix vestimentaire d’une jeune femme, qui portait une coiffe de chef indien et des peintures sur le visage, refusant en plus de cela de retirer ses « accessoires » de mode.

Même l’enseigne de lingerie Victoria Secret a été contrainte de s’excuser après avoir fait porter au mannequin Karlie Kloss la coiffe traditionnelle lors de son Fashion Show. Désormais vous le savez, cet été il faudra éviter de porter une coiffe amérindienne lors des prochains festivals.