La cérémonie des César se déroulait hier soir au théâtre du Châtelet à Paris. Durant trois heures, les vedettes françaises et quelques-unes internationales se sont succédé sur la scène du prestigieux théâtre. La 41e nuit des César était présidée par le réalisateur Claude Lelouch et présentée par Florence Foresti.

41e cérémonie des César

41e cérémonie des César © Canal + via Instagram

Trois films sont sortis vainqueurs à l’issue de cette cérémonie, le film de Xavier Giannoli Marguerite qui a remporté quatre prix dont les César du Meilleur décor et du Meilleur son. Le film de Deniz Gamze Ergüven, Mustang a également décroché quatre trophées dont celui du Meilleur premier film ainsi que du Meilleur scénario original, deux César renommés pour une première réalisation. Les deux longs-métrages qui ont gagné les précieux sésames hier soir, sont les films Fatima de Philippe Faucon et Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin, qui ont remporté le prix du Meilleur film pour le premier et de la Meilleure réalisation pour le second.

Concernant les actrices et acteurs qui ont triomphé lors de cette soirée, la jeune actrice Zita Hanrot a décroché la palme du Meilleur espoir féminin pour son rôle dans Fatima aux cotés de Rod Paradot, qui a été désigné comme le Meilleur espoir masculin pour son rôle dans La Tête Haute d’Emmanuelle Bercot. Le jeune acteur de seulement 19 ans qui n’avait auparavant jamais tourné dans un film, a été repéré dans un lycée alors qu’il était en CAP menuiserie, le jeune homme a tenu un discours extrêmement émouvant lors de son passage sur scène.

Quant au Meilleur acteur et à la Meilleure actrice, ce sont deux artistes désormais connus et appréciés du public français qui ont été récompensés hier soir au théâtre du Châtelet, Vincent Lindon pour son rôle dans La Loi du Marché et Catherine Frot pour son interprétation dans Marguerite. Les grands perdants de cette cérémonie cinématographique sont Trois souvenirs de ma jeunesse qui était nominé à 11 reprises et qui n’a remporté qu’un seul trophée. Dheepan et ses 9 nominations est reparti bredouille alors qu’il avait reçu la Palme d’Or à Cannes. Enfin, Mon Roi de Maïwenn n’a également pas été primé malgré ses 8 nominations.

Palmarès

Meilleur espoir féminin

  • Zita Hanrot dans Fatima

Meilleur espoir masculin

  • Rod Paradot dans La Tête Haute

Meilleure actrice dans un second rôle

  • Sidse Babett Knudsen dans L’hermine

Meilleur acteur dans un second rôle

  • Benoît Magimel dans La Tête Haute

Meilleurs costumes

  • Pierre-Jean Larroque pour Marguerite

Meilleurs décors

  • Martin Kurel pour Marguerite

Meilleur film d’animation

Court métrage

  • Le Repas Dominical réalisé par Céline Devaux, produit par Ron Dyens

Long métrage

  • Le Petit Prince réalisé par Mark Osborne, produit par Dimitri Rassam, Aton Soumache, Alexis Vonarb

Meilleure photo

  • Christophe Offenstein pour Valley Of Love

Meilleure adaptation

  • Philippe Faucon pour Fatima

Meilleur montage

  • Mathilde Van De Moortel pour Mustang

Meilleur son

  • François Musy, Gabriel Hafner pour Marguerite

Meilleur film de court métrage

  • La Contre-Allée réalisé par Cécile Ducrocq, produit par Stéphane Demoustier, Guillaume Dreyfus

Meilleur premier film

  • Mustang réalisé par Deniz Gamze Ergüven, produit par Charles Gillibert

Meilleur film documentaire

  • Demain réalisé par Cyril Dion, Mélanie Laurent, produit par Bruno Levy

Meilleure musique originale

  • Warren Ellis pour Mustang

Meilleur scénario original

  • Deniz Gamze Ergüven, Alice Winocour pour Mustang

Meilleur film Étranger

  • Birdman réalisé par Alejandro González Iñárritu

Meilleure réalisation

  • Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Meilleure actrice

  • Catherine Frot dans Marguerite

Meilleur acteur

  • Vincent Lindon dans La Loi Du Marché

Meilleur film

  • Fatima produit par Yasmina Nini-Faucon, Philippe Faucon, réalisé par Philippe Faucon