Après avoir pris pour cibles les hipsters avec son personnage de Coco Coon, les blogueuses mode et sa créatrice prétentieuse de blog ou encore les actrices émotives du Festival de Cannes, Laurence Arné est désormais de retour pour une deuxième saison, qui vient de démarrer sur Canal +.

Virginie Leny, propriétaire d’une maison d’hôte

Le premier épisode de cette deuxième saison vient d’être dévoilé, le premier d’une lignée de 10 épisodes. Virginie Leny est une parisienne qui a décidé avec son mari, de plaquer leurs carrières de cadres pour s’installer en campagne et ainsi ouvrir une maison d’hôte. Ce sketch de 4 minutes 15 commence très fort. Virginie et son mari se trouvent là, un plateau de petit déjeuner aux mains près du feu, avant de s’exclamer en chœur : “Bienvenue au nid douillet !”. Le mari coupe du bois, bricole un peu, tandis que la femme fait des yaourts et confitures maison ou encore ramasse les œufs frais des poules. Des clichés bien connus, agrémentés d’humour. Il faut dire que tous les détails sont présents, les toilettes sèches, le manque de réseaux ou encore l’école à pas moins de 70 km.

Laurence Arné Filles d'aujourd'hui

Laurence Arné dans Filles d’aujourd’hui © Capture d’écran

Laurence Arné Filles d'aujourd'hui

Laurence Arné dans Filles d’aujourd’hui © Capture d’écran

Laurence Arné, écrit et réalise

C’est auprès de Théodore Bonnet que Laurence Arné réalise ces petites pépites humoristiques et s’inspire des tendances pour les parodier. Elle s’inspire notamment de certains métiers qui n’existaient pas auparavant et qui n’ont donc pas encore eu la chance d’être titillés, comme la blogueuse mode ou encore le comunity manager, qui sera présent dans cette deuxième saison. Il faut comme elle le dit lors de son passage sur le plateau du Grand Journal, “être très proche du réalisme et pousser un tout petit peu les traits”, toutefois ce qui amuse l’actrice et humoriste ce sont ces femmes qui n’ont pas de recul sur elles même, qui sont et vivent au premier degré.

Ces rôles, Laurence Arné prend un réel plaisir à les jouer. Des profils de femmes qui existent, elles sont touchantes et c’est cela qui est drôle car les Filles d’aujourd’hui ne tombe pas dans la méchanceté ni même dans la moquerie. C’est un constat certain que Laurence Arné fait de notre société actuelle, ces modes qu’on est en réalité obligés de subir.