Lady Gaga se fait rare sur la scène musicale, cependant la chanteuse s’investit davantage dans d’autres projets alarmants. L’interprète de Just Dance s’engage dans un combat qui fait scandale aux Etats-Unis, mais qui n’est toujours pas assez pris aux sérieux. Lady Gaga a rédigé une lettre ouverte avec le soutien du gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo, en exigeant des mesures législatives certaines et immédiates contre les agressions sexuelles, que subissent les étudiant(e)s sur les campus américains, notamment privés.

lady gaga sin city extrait serveuse

Lady Gaga dans Sin City 2 © Lady Gaga via Instagram

Les cas de viols sur les campus américains ne datent pas d’hier et pourtant, peu de mesures ont été prises afin de stopper ces agressions et davantage pour punir les agresseurs. La lettre de la chanteuse a été publiée sur le site Billboard, Lady Gaga y évoque des rêves brisés par ces actes effroyables : « Malheureusement, pour des milliers d’entre eux, ce rêve se transforme en cauchemar à cause de l’intolérable épidémie de violences sexuelles qui contamine actuellement les lycées et les universités ».

Le pays des Etats-Unis connait un véritable malheur au sein de son pays, toutefois l’état ne bouge pas pour autant. Les grandes écoles ainsi que l’état ne réagissent pas car l’image de l’école, parfois ancienne de plusieurs décennies telle que l’Université de Columbia, est en jeu. En dépit donc de la vie et du mal être des victimes. Des chiffres ont été ajoutés à la lettre rédigée et ces derniers parlent. Une étude a été réalisée en 2010 et révélait que seulement 25 % des agresseurs sexuels étaient exclus des campus. Dans l’Etat de New York, seulement 5% des agressions sexuelles qui ont eu lieu sur le campus ont été déclarées à la police, tellement le signalement est mal vu. Il faut dire que les victimes sont même parfois perçues comme les coupables. Lorsque les victimes vont l’alerter à la direction de l’école, cette dernière préfère dissuader la victime de ne pas porter plainte, pour ne pas porter préjudice à l’école ainsi qu’aux familles des agresseurs, qui proviennent souvent de hautes familles.

Lady Gaga et Andrew Cuomo exigent que le gouvernement intègre des mesures de protection contre les agressions sexuelles pour les étudiants inscris dans le privé. Il leur reste toutefois, seulement une semaine pour convaincre les députés.