A la sortie de son deuxième album dont la date est prévue pour le 4 mai, Andreya Triana fera davantage parler d’elle. Jeune artiste londonienne, Andreya Triana baigne dans la musique depuis toute petite. A l’âge de 17 ans cette artiste se produisait déjà sur scène dans une petite salle de concert. De quoi la préparer à une carrière prometteuse.

Andreya Triana  album

Andreya Triana © Counter Records

Premiers succès

La chanteuse, auteur-compositrice et interprète a fait ses débuts auprès d’un collectif de musiciens nommé Bootis. Un groupe avec qui elle a forgé son éducation musicale influencée par le jazz, la soul ainsi que le funk. En 2006, Andreya Triana s’est ensuite lancée dans une carrière solo où elle a su notamment s’entourer de professionnels. De ce fait, la jeune londonienne a travaillé sur un projet nommé FreeFlo Sessions, qui l’a alors amené jusqu’au RedBull Music Academy. C’est à partir de là que la carrière de l’artiste s’est progressivement lancée.

Premier album

Après cela la belle a commencé, en 2007 à travailler sur son premier album. C’est sa collaboration avec le producteur londonien Simon Green, connu sous le nom de Bonobo qui l’a projeté davantage sur la scène britannique. En 2009, ils ont sorti ensemble un premier EP baptisé The Keeper et marquait le réel début d’une carrière musicale. Un deuxième EP de cette collaboration a été crée un an plus tard en 2010. La même année Andreya Triana, sortait également l’EP Lost Where I Belong, suivi de l’album sous le même label depuis ses débuts auprès de Bonobo : Ninja Tune.

Avant la sortie de ce deuxième album très attendu, la chanteuse a publié certains titres dont Song for a Friend et plus récemment Gold, qui sera probablement le titre favoris du prochain album.