Elles sont sœurs jumelles et pourtant tout les différencie. L’une est rousse à la peau claire et aux yeux verts tandis que l’autre est métisse aux cheveux noirs frisés. Lucy et Maria Aylmer sont les filles de Donna, métisse d’origine jamaïcaine et de Vince typiquement anglais. Les explications deviennent alors un peu plus claires : Maria a récupéré les gènes de sa maman tandis que Lucy ceux de son papa.

Lucy et Maria Aylmer jumelles différentes

Lucy et Maria Aylmer jeunes © Capture Youtube

Le phénomène a eu lieu pour une simple et bonne raison. Les deux embryons se sont trouvés dans deux œufs différents, en raison de deux ovules fécondées par deux spermatozoïdes différents. Les deux sœurs se sont alors développées séparément, chacune dans son propre œuf. Le même cas est souvent remarqué pour les faux jumeaux, qui ont généralement quelques différences physiques.

Néanmoins ce phénomène fascine depuis quelques jours les internautes, car de si grandes distinctions sont effectivement rares. Plus précisément, la probabilité pour un cas comme celui de Lucy et de Maria est de un sur un million.

Lucy et Maria Aylmer auraient alors pu avoir la même personnalité mais non. Les deux jeunes femmes sont comme leur apparence, totalement différentes. Maria la jolie métisse est étudiante en droit et s’ouvre facilement aux gens. Alors que Lucy, la jolie rousse qui a intégré une école d’art est contrairement à sa sœur jumelle, une adolescente timide.

Auparavant les jumelles parlaient très peu de leur lien parentale. Désormais ces jeunes femmes de 18 ans, assument leur différence et les rapproche davantage car l’amour entre jumelles ne s’explique pas.

Lucy et Maria Aylmer jumelles différentes

Lucy et Maria Aylmer jeunes © Capture Youtube