La mode est un sujet passionnant et enrichissant. Il est agréable de porter ou ne serait-ce que regarder des collections populaires ou encore luxueuses. Néanmoins l’envers du décor l’est moins et c’est l’expérience qu’ont vécu certains blogueurs de mode. L’épreuve à laquelle ils ont été confrontés était éprouvante et enrichissante par la suite.

Cette expérience se nomme SweatShop Dead Cheap Fashion et c’est un jeune réalisateur  Joakim Kleven, de seulement 22 ans qui est à l’origine de ce documentaire choc. La chaîne qui a accepté de diffuser ces images en avril 2014, est la chaîne norvégienne Aftenposten. C’est à travers une télé-réalité, que la production a décidé de diffuser cela afin de casser les codes de cette télé-réalité devenu un tremplin pour les jeunes, à la conquête de célébrité. Ce docu-réalité a emmené trois blogueurs mode norvégiens au Cambodge, pour les confronter à la dure réalité. Celle de la fabrication de textile, envoyée ensuite dans les pays développés où la consommation de masse est encrée dans les mentalités. Ces trois jeunes gens se sont trouvés  dans la peau d’un ouvrier du textile et ont donc été confrontés aux difficiles vérités du monde de la mode.

L’expérience éprouvante Sweat Shop

Frida, Ludvig et Anniken. Deux femmes et un homme ont vécu en total immersion en se mettant à la place d’ouvriers du textile dans une usine cambodgienne. Ils ont dû vivre dans les mêmes rythmes et les mêmes conditions de travail que les employés locaux de l’usine et ce durant un mois. Ces jeunes européens privilégiés se sont alors vu fabriquer les vêtements qu’ils portaient en temps normal. Le résultat n’est pas sans grandes surprises. Les candidats sont fatigués physiquement et particulièrement moralement, ils sont écœurés de ce qu’ils découvrent et de ce qu’ils subissent.

Une marque est davantage pointée du doigt, c’est la marque suédoise H&M. Une démarche intéressante pour signaler les pratiques douteuses du géant du textile, néanmoins à la suite de cette expérience l’un des trois témoins de ce web-documentaire a tout de même décidé de dénoncer certains comportements de la chaîne. A savoir que Aftenposten a entièrement délaissé le coté dénonciateur des conditions de travail dans le monde du textile à grande production et aurait plutôt misé sur la réaction que ces accros du shopping ont eu, qui représentent la jeunesse d’aujourd’hui. La deuxième blogueuse mode du trio a quant à elle été jusqu’à contacter les dirigeant de l’enseigne H&M. L’enseigne semble donc enchaîner les déconvenues suite au drame du Rana Plaza où un échange de mails d’une employée a dévoilé que H&M sous-traitait dans cette usine insalubre ou encore le documentaire d’Envoyé Spécial montrant les dangereuses conditions de travail de jeunes enfants en Asie.

Réaction blogueuse mode condition vie usines Cambodge

© capture Youtube

C’est un nouveau concept de la télé-réalité, qui change les façons de penser contrairement à celles connues notamment en France telles que Secret Story, qui n’a aucun but particulier mis à part le divertissement. A la suite de cette situation riche en prise de conscience sur l’industrie du textile, les deux jeunes femmes se sont donc engagées dans le combat contre l’industrie du tissu inhumaine. Ce fut une expérience traumatisante certes, néanmoins ce docu-réalité va pouvoir remettre en question les pratiques de production, des chaines de magasins de vêtements. L’intégralité du documentaire est disponible gratuitement sur le site de la chaîne Aftenposten.