Elle est mannequin, ambassadrice de Lancôme et aujourd’hui auteure d’un livre. Avec How To Be a Parisian wherever you are : love, style and bad habits co-écrit avec Anne Berest, Audrey Diwan et Sophie Mas, Caroline de Maigret dévoile donc les secrets pour ressembler à la Parisienne qui est tant adoré dans la mode. Ces femmes voulaient aussi, par le biais de leurs écrits, détruire les clichés qui collent à la peau de la Parisienne. La it girl française a accordé une interview à Harper’s Bazaar, elle y révèle la naissance du projet, y parle Parisienne et de la femme française en général.

« Je voulais changer le mythe de la femme française parfaite. C’est beaucoup de pression sur les femmes de penser que quelque part, il y a des femmes qui sont parfaites alors qu’elles ne le sont pas. Je voulais expliquer que, elle pense peut-être que nous sommes parfaites, mais nous avons abandonné la perfection et nous sommes d’accord avec ça. » C’est ce qui a inspiré la création de ce livre au mannequin parisien, qu’elle a ensuite partagé avec trois autres françaises. Elle pense qu’elle ne pouvait pas parler pour toutes les femmes et préférait avoir plusieurs femmes autour d’elle pour faire ce projet.

Caroline de Maigret © Nico pour Lancôme

Caroline de Maigret © Nico pour Lancôme

Un projet qui tourne autour de la femme française et surtout Parisienne. Pour ressembler à cette dernière, Caroline de Maigret avoue que cela se passe beaucoup par la coiffure qui se veut naturelle.  » Je pense que l’idée est que la française ne veut pas montrer qu’elle a pris trop temps à s’occuper d’elle. Elle veut que les autres pensent qu’elle a autre chose à faire. Elle veut être belle, qu’on lui dise qu’elle est belle et à la fin du dîner, que quelqu’un lui dise « Wow, c’était une super discussion, on a beaucoup ri » plutôt que « oh, elle est canon ». Les hommes savent maintenant comment se comporter avec les Françaises… Mais pour le mannequin, la femme qui représente le mieux la Parisienne est, ironiquement, une britannique nommée Charlotte Rampling. Les femmes doivent donc se fier au gout de cette dernière pour espérer ressembler un peu à une pure Parisienne.