Pour se faire entendre, la campagne de pub Stop The Beauty Madness met en place tous les stéréotypes qui courent sur la beauté, sur les formes, sur la maigreur ou encore sur la couleur de peau sur des affiches pour mieux les démonter derrière. A coup de « Je ne suis pas anorexique. Je ne suis pas malade. Je ne suis pas ‘chanceuse’. Je suis fine. C’est un type de corps. » ou encore « Laisse moi te dire ça. Tu dis que je ne sers à rien mais si j’enlève mes vêtements, tu me diras que je suis belle ? Oui, bien sûr. », les publicitaires essaient de faire passer un message simple. Il n’y a pas d’idéal, il n’y a pas de standard. La beauté est partout où elle se trouve. « Nous ne voulons pas seulement travailler ce changement. Nous sommes  témoins de ce changement. Nous, les femmes, nous savons que nous en avons marre de cette compétition, marre des comparaisons et marre de jouer au jeu du beau et du moche. Nous nous réveillons de cette folle hypnose de la beauté sous laquelle nous étions. »

stop the beauty madness affiche stéréotype

Affiche de la campagne Stop The Beauty Madness © Stop The Beauty Madness

Sur le site internet stopthebeautymadness.com, les raisons de cette campagne sont données, sans détour. « Cette campagne, c’est des mots forts qui révèlent les idées qui doivent être vues comme elles le sont. Ce n’est pas toujours joli de voir ce qui est caché profondément dans notre esprit mais c’est important de le voir pour pouvoir l’extérioriser et le changer. » Des mots qui pourraient changer les habitudes de millions de personnes ? Pas si sûr mais c’est un pas vers l’acceptation de l’autre qui mérite d’être soulevé.

stop the beauty madness affiche stéréotype

© Stop The Beauty Madness

stop the beauty madness affiche stéréotype

© Stop The Beauty Madness