Après La Fée Corsetée, une autre créatrice de mode a accepté de répondre à nos questions. Camille est la fondatrice d’une marque de mode baptisée L’Atelier De Camille. Elle vend sur internet des robes, vestes, jupes, blouses imaginées par ses soins et confectionnées par des couturières en France.

Bonjour Camille, peux-tu te présenter ?

Je suis parisienne depuis ma naissance il y a 30 ans. J’ai fait une école de commerce qui m’a conduite à travailler dans plusieurs maisons de luxe françaises, à New York puis à Paris. J’ai toujours été passionnée par la mode et la couture et finalement en 2011, je me lancée dans la réalisation du projet de mes rêves…Faire produire mes créations par des couturières en France. J’ai trouvé de vraies petites fées qui avaient travaillé chez les plus grands à Paris et en peu de temps, L’Atelier de Camille était né.

Camille © L'Atelier De Camille

Camille © L’Atelier De Camille

Présentes-nous L’Atelier de Camille ?

L’Atelier de Camille, c’est une marque de vêtements d’un genre un peu nouveau : il s’agit de modèles fabriqués en éditions limitées de 30 à 50 exemplaires, en France et avec amour par des couturières de grand talent. Les collections sont vendues sur une boutique en ligne et à prix raisonnables. J’y tenais beaucoup car je veux m’adresser à des jeunes femmes qui sont dans l’air du temps, des filles comme moi qui ne mettent pas des fortunes dans leurs vêtements mais qui adorent s’habiller et sortir des sentiers battus en trouvant des marques que tout le monde ne porte pas.

C’est moi qui crée tous les modèles, souvent je fais moi-même le prototype et j’achète tous les tissus et autres matières premières. Ensuite ce sont les doigts de fée des couturières qui font le reste. On décline tous les modèles en 2 ou 3 tailles.

Comment définirais-tu le style de ta marque ?

C’est une marque avant tout féminine, plutôt romantique, parfois classique mais avec toujours le petit détail qui fait la différence. Je m’adresse à des femmes qui aiment les belles choses et qui aiment donner du sens à ce qu’elles portent. Quand on porte une robe de L’Atelier, on porte sur soi les heures de travail d’une couturière qui a mis toute sa passion et son énergie au service de ce vêtement. Peu importe leur âge ou l’endroit où elles vivent, ce que mes clientes ont en commun c’est le goût des belles choses et l’envie de pas avoir la même robe que tout le monde.

© L'Atelier De Camille

© L’Atelier De Camille

Quelle personnalité correspond le mieux au style L’Atelier De Camille ?

Pour moi c’est très difficile de répondre à cette question parce que L’Atelier de Camille en fait, c’est moi. Je ne dis surtout pas ça avec prétention mais chaque vêtement est une de mes envies personnelles. Mon inspiration part de ce que j’ai envie de porter, au quotidien, pour un diner avec des copines, une soirée en amoureux avec mon mari, le baptême de mon neuveu, le mariage d’une amie… Je n’ai pas pour modèle une personnalité connue en particulier.

Quel bilan tires-tu de cette première année d’exercice ?

Je suis très heureuse de cette première année. Au cours des 2 premières saisons, L’Atelier a vraiment trouvé ses clientes et je n’ai eu aucun problème à vendre toute ma production. Je réfléchis maintenant à l’avenir et au développement. La demande commence à être plus importante que ma capacité à produire donc il va falloir recruter de nouvelles couturières ! Je reçois beaucoup de compliments et d’encouragements de mes clientes donc je sais que j’avance dans la bonne direction. Ensuite, j’ai vraiment réussi à créer le job de mes rêves, je suis indépendante, je travaille de chez moi, et je vis de ma passion.

© L'Atelier De Camille

© L’Atelier De Camille

Quels sont tes projets pour 2013 ?

En 2013 je veux avant tout continuer à installer la marque et continuer à avancer tranquillement en créant de jolies collections. Je n’oublie jamais que L’Atelier a tout juste 1 an, c’est encore très jeune et il faut avoir des bases solides si on veut bien grandir.

Parallèlement à ton site ecommerce, tu tiens un blog qui parle beaucoup de ton activité mais pas uniquement. C’est un besoin de bloguer ou tu t’en sers uniquement pour communiquer autour de ta marque ?

Non pas de besoin particulier de bloguer. Pour moi, c’est plus une plateforme d’échange avec mes clientes, pour leur montrer les coulisses de l’Atelier, partager mes expériences, créer un lien avec elles. Voir ici son blog.

Suis-tu d’autres blogs sur la mode ?

Bien sûr ! La mode étant ma passion, je regarde beaucoup de blogs. J’aime beaucoup Garance Doré au quotidien, The Cherry Blossom Girl pour son univers, l’illustratrice Margaux Motin… Et beaucoup d’autres encore.

Quel créateur t’inspire ?

J’ai 2 amours… Chanel et Valentino… Mon coeur balance toujours entre les 2, alors pourquoi choisir ? Chanel c’est le classique perpétuellement revisité. Valentino, c’est la féminité à l’état le plus pur.

Quelle est la ville idéale pour passer ses vacances ?

Les vacances je les passe loin des villes, loin du bruit, loin du bitume ! Mon spot idéal c’est sur la plage de Tulum au Mexique dans un minuscule eco-resort ultra bobo et totalement paradisiaque qui s’appelle le Hemingway.

Quel est l’album de musique que tu préfères ?

April in Paris de Charlie Parker. J’aime beaucoup l’ambiance que crée cet album à la maison quand je le mets. J’écoute beaucoup de jazz et de musique classique en travaillant.

Quel est ton film préféré ?

Je change d’avis tout le temps… Il y a quelques années j’ai adoré Something’s Gotta Give avec Diane Keaton et Jack Nicholson. Il y a un charme fou et une esthétique très inspirante.

© L'Atelier De Camille

© L’Atelier De Camille

Pour terminer, comment inciterais-tu, en une seule phrase, les lectrices de So Trendy à acheter les vêtements de L’Atelier De Camille ?

Qu’elles viennent si elles en ont envie, elles seront les bienvenues ! Mais je n’aime pas faire de la pub pour L’Atelier. En général les femmes savent très bien ce qui leur plaît et ce qui leur va.

Merci Camille !

Notre série d’interview ne s’arrête pas là. Vous allez peut-être retrouvez demain, pour la première, une interview d’une femme qui n’est pas française, une « étrangère ».