Prochain cadeau de Noël que vous allez pouvoir demander sous votre sapin pour les jours qui suivent. La toute nouvelle création de Marc Jacobs à l’effigie de la sublime et mythique Kate Moss. Le tout fut réalisé pour la marque Playboy, dont la Brindille est l’égérie depuis des années.

Kate Moss pour Payboy

Kate Moss pour Payboy © Kate Moss via Facebook

Rappelons que Marc Jacobs ne fait désormais plus partie de la maison Louis Vuitton au profit de Nicolas Ghesquière. Il avait en effet annoncé vouloir s’occuper de sa propre marque afin de la faire rentrer en bourse. Le créateur avait alors déclaré que « tout va bien » pour sa nouvelle situation. Il a ainsi décidé de mettre à l’honneur la célèbre Brindille. En effet, les deux icônes de la mode s’avèrent être des amis de longue date.

C’est ainsi que récemment, le styliste américain a révélé l’une de ses nouvelles créations au grand jour. Il a imaginé un tee-shirt à l’effigie de la belle Kate Moss, qui prend encore une fois la pose en tenue de lapin sexy sous l’objectif des photographes de mode Mert Alas et Marcus Piggott. Habituée à son déguisement de Bunny, la belle blonde avait déjà posé récemment pour la une du célèbre magazine Playboy en l’honneur des soixante ans de la revue. Reprenant le symbole de la marque, elle s’est faite photographiée dans une petite tenue de lapine très sensuelle, qui plus est dans une position assez suggestive.

Kate Moss pour Playboy

Kate Moss pour Playboy © Playboy via Facebook

Sur ce nouveau tee-shirt, Kate Moss revêt la même tenue pour son ami et créateur Marc Jacobs. Le vêtement en lui-même est très sobre et casual. Avec des formes épurées, il a une coupe droite et plutôt masculine. La Brindille y prend la pose assise de dos. Seul son visage est retourné et laisse apparaître un regard pénétrant ainsi qu’une belle chevelure blonde. Ainsi, si vous désirez vous procurer le vêtement, il est vendu pour la somme de 35 dollars sur le site en ligne de Marc Jacobs. L’argent sera reversé en faveur de l’AmfAR. Il s’agit d’une fondation crée par Elizabeth Taylor, active militante contre le virus du SIDA qui frappe encore trop de personnes.