Malgré la crise économique actuelle qui touche de nombreux pays dont la France, certains autres états s’en sortent beaucoup mieux. C’est notamment le cas de l’Asie et plus particulièrement de la Chine. En effet, le pays connait une croissance étonnante, non seulement économique mais culturelle. Ainsi, les marques cherchent de plus en plus à s’étendre sur le marché chinois pour le bien-être de leur finances et de leur popularité.

Depuis quelques années, le développement de la Chine est ahurissant. Désormais, elle se situe à la deuxième place des plus grandes puissances économiques mondiales en termes de Produit Intérieur Brut, juste derrière les États-Unis. Selon McKinsey, en 2015, elle représentera même 20% du marché mondial du luxe, autrement dit 27 milliards de dollars. Actuellement, elle est le deuxième plus gros consommateur de produits de luxe et va probablement occuper la première place très rapidement. A elle seule, la Chine rassemble plus de 960 000 millionnaires ainsi qu’une classe moyenne qui ne cesse de s’enrichir. De plus, les chinois sont des grands investisseurs dans les marques européennes, qui les séduisent beaucoup. Cette croissance a donc progressivement poussé les marques, françaises ou non, à poursuivre leur expansion en Asie.

Défilé Givenchy

Défilé Givenchy © Givenchy Officiel

Côté textile on peut par exemple évoquer le groupe français Hermès qui vise l’étranger. La marque a spécialement crée « Shang Xia » et a ainsi fait appel au designer Jiang Qiong. En 2010, elle est partie conquérir Shanghai et a enchaîné avec un second magasin au China World, dans un quartier très chic de Pékin. Zara a aussi poursuivi son chemin en Chine avec une première boutique haut de gamme Massimo Dutti à Macao et une deuxième à Hong Kong. L’ennemi d’H&M, Inditex, a ouvert en 2007 sa première boutique à Shangaï. Mango, C&A, Esprit s’y sont également installés. De plus, Longchamp s’est étendu en Chine où elle possède plus de quinze magasins, une petite dizaine à Taïwan et autant à Hong-Kong. Il y a quelques semaines, les Galeries Lafayette se sont installées à Pékin sur  32 000 m² de vêtements dont cinq étages. Le magasin a officiellement ouvert ses portes le 28 septembre et dès ce premier jour, 15 000 personnes se sont présentées. Louis Vuitton est également une marque emblématique en Chine, ses habitants en sont fous. Ne serait-ce qu’en 2010, la marque de luxe y a ouvert 35 magasins dans toutes les plus grandes villes. La marque a même prévu d’en ouvrir des nouveaux courant 2014.

Liu Wen en couverture de Vogue

Liu Wen en couverture de Vogue © Liu Wen via Facebook

Enfin, les mannequins asiatiques sont également en train de connaître une toute nouvelle notoriété. Depuis quelques années, les top-models originaires de l’Orient plaisent et attirent l’univers de la mode mais également les stylistes. Le concours d’Elite Model Look témoigne de cette récente popularité. En 2011, il a eu lieu à Shanghai et sa finaliste chinoise Xiao Xing est depuis reconnue internationalement. La jeune femme de 20 ans ne ressemble en rien aux différents mannequins occidentaux que l’on peut voir partout. La belle a la chance d’appartenir aux quelques filles qui ont signé un contrat avec la récente corporation chinoise de l’agence de mannequins Elite. Côté collections, lors de sa ligne de prêt-à-porter haute-couture été 2011, Givenchy présentait sa collection « Exclusively Asian », composée uniquement de top-models asiatiques. Serge Carreira qui est spécialiste du luxe et professeur à Sciences Politiques commente :

En mettant un mannequin asiatique, il y a évidemment l’objectif de toucher le marché du Sud-Est asiatique devenu essentiel pour toutes les marques. La plupart de ces mannequins bénéficient, en Asie, d’une grande notoriété comme la Chinoise Liu Wen.

En effet, la belle brune Liu Wen est devenue un symbole dans le monde du mannequinat. D’origine chinoise, elle a commencé sa carrière de top-model en 2005. Puis en 2009, elle est devenue le premier mannequin asiatique à défiler pour le fameux Victoria’s Secret Fashion Show. Après une apparition au festival de Cannes, elle continue de défiler sur les podiums y compris à la Fashion Week où elle a défilé pour plus de cinquante créateurs. En 2012, Liu Wen s’est hissée à la cinquième place du classement du site « models.com ». Une place qu’elle tient encore aujourd’hui et qui se révèle être la meilleure place qu’un mannequin asiatique ait occupé. Récemment, la maison française Louis Vuitton l’a choisie pour représenter ses foulards dans une toute nouvelle campagne éblouissante.

Liu Wen pour Louis Vuitton

Liu Wen pour Louis Vuitton © Louis Vuitton Officiel

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :