Freja Beha Erichsen va-t-elle quitter les podiums ? Comme Karlie Kloss avant elle, le top model, tout juste désigné égérie Autmne/Hiver 2013-2014 de Zadig &Voltaire, vient de dessiner une première collection de vêtements pour Mother Denim. Une collaboration sous le signe de son univers androgyne et, aussi, de la bonne cause.

© Mother Denim

© Mother Denim

Freja Beha Erichsen s’enfonce un peu plus loin dans l’industrie de la mode. Le mannequin danois, symbole d’une génération edgy androgyne, a ainsi imaginé une première collection capsule pour la marque Mother Denim. En collaboration avec son co-fondateur, Tim Kaeding, la muse moderne a élaboré quelques pièces tout droit inspirées de son vestiaire effortless personnel, entre shorts taille haute effilochés, chemises en chambray, ou jeans skinny à ornements. Un style très Isabel Marant qui s’ancre en vérité dans un dessein caritatif.

Commercialisées dès septembre dans les points de vente Mother Denim, les pièces signées Freja Beha Erichsen, évaluées entre 145 et 300 dollars l’une – soient entre 100 et 230 euros environ – , verront en fait leurs bénéfices revenir à l’organisme associatif Médecins Sans Frontières. Une jolie façon d’allier mode et éthique, puisque l’achat d’un vêtement garantissant une dégaine 100% Freja se soldera par le développement d’une aide médicale aux populations déchirées par la guerre. De quoi rentabiliser un peu mieux une dépense devenue superficielle mais solidaire.