Maladresse ou tentative délibérée de faire le buzz ? C’est la question qui se pose après qu’un T-shirt commercialisé par Urban Outfitters fait à nouveau scandale. Après son modèle alcoolisé ayant attisé la polémique l’été dernier, la griffe américaine est à nouveau au coeur d’une grave controverse, et pour un motif des plus sérieux. La pièce incriminée ? Un T-shirt pour homme au logo criminel.

© Urban Outfitters

© Urban Outfitters

A première vue, le nouveau T-shirt de la marque est des plus basiques. Une coupe sobre, un coloris anthracite, une impression fourche. Mais voilà, l’objet sérigraphié est en réalité à mille lieues d’être anodin. Ledit logo est en effet le symbole fédérateur de l’un des plus dangereux gangs de Chicago, Gangster Disciples, présent dans vingt-cinq Etats américains et coupable d’atrocités à en faire froid dans le dos. Souvenez-vous, cette organisation criminelle avait notamment orchestré le massacre de trois membres de la famille de l’actrice et chanteuse Jennifer Hudson.

Il va sans dire qu’Urban Outfitters ne comptait pas là faire l’apologie d’une telle bande criminelle. La marque a d’ailleurs immédiatement retiré le modèle de son site internet. Mais de là à souhaiter surfer sur la vague d’un bad buzz programmé… peut-on statuer avec autant de conviction en faveur de son ignorance ? Rappelons que cette griffe ô combien branchée est américaine, et, quand bien même, il était de son devoir éthique de s’assurer du caractère moral d’une pièce de sa confection. Espérons que cela lui serve de leçon.