La nouvelle – et toute première – égérie Max Mara, c’est elle ! Elle n’a rien d’une fashionista, est désormais plus connue pour son rôle de maman à plein temps, chouchoutant ses filles Violet et Seraphina et son petit dernier Samuel, que pour ses performances d’actrice, et c’est pourtant sur elle que le choix de la griffe italienne s’est porté. Jennifer Garner est en effet la première représentante officielle de Max Mara.

Jennifer Garner sur le tapis rouge des Oscars © AMPAS

Jennifer Garner sur le tapis rouge des Oscars © AMPAS

Repérée par le grand public en tant qu’agent secret dans la série à succès Alias, Jennifer Garner était ensuite passée par la case cinéma. Pearl Harbor, Arrête-moi si tu peuxDaredevil, Elektra, c’est sa rencontre avec Ben Affleck qui marque un tournant dans sa carrière. Epouse comblée du désormais réalisateur depuis 2005, mère de trois enfants, ses apparitions en compagnie de sa petite famille sont vite devenues plus nombreuses que sa présence sur grand écran. Plutôt coutumière de silhouettes plus pratiques que sophistiquées, attachée à un style casual très effortless, l’heureuse quadragénaire ne se soucie guère d’être photographiée en jogging et baskets ou d’arborer quelques rondeurs post-accouchement. Ayant choisi de vivre totalement recluse du microcosme hollywoodien et garante d’un discours naturel d’une véracité qui n’est plus à démontrer, si Jennifer Garner fait preuve d’un grand sens de l’élégance aux grandes cérémonies du cinéma – comme cette année aux Oscars et aux SAG Awards – , c’est une femme aux préoccupations saines, nullement soumise aux diktats régissant l’apparence de nombreuses personnalités, qui endosse la fonction d’ambassadrice pour Max Mara.

Jennifer Garner est une vraie femme, pas une cover girl ni une starlette. Elle a des intérêts différents, une famille et des valeurs. C’est une vraie femme et elle représente la femme Max Mara. Elle reflète parfaitement notre image.

Entre le plébiscite du film de Ben Affleck, Argo, et une première nomination d’égérie pour son épouse, le clan Affleck-Garner est en bonne voie pour faire trembler les Brangelina. Avec un petit plus, son authenticité dépourvue d’intérêt pour l’exposition médiatique. Une petite famille, une vraie, survivant à l’abri des dérives que suscite bien trop souvent la notoriété.