Leur mystérieuse apparition groupée dans les rues de New-York avaient soulevé la perplexité générale. Que faisaient donc Karlie Kloss – ultralookée – et les Daft Punk entourés de photographes ? Si toutes les hypothèses s’étaient entrecroisées, celle du tournage d’un clip imposant généralement sa probabilité accrue, ce n’est qu’un mois plus tard que nous découvrons finalement la vérité. L’opération opaque qui unissait le nouveau mannequin star et le duo électro était en fait liée… à un prestigieux shooting.

C’est dans le Vogue US du mois d’août que l’on retrouve les protagonistes antagonistes. Dix pages durant, la belle et ses néo bodyguards enchaînent donc les prises de vue, habillés par les plus grandes maisons de haute couture. Dix pages au fil desquels Karlie Kloss et son carré frangé au volume XXL échangent robe Givenchy et Dolce & Gabbana ou manteau Alexander McQueen tandis que leurs accompagnateurs d’un jour revêtent leurs plus beaux costumes – et , comme à leur habitude, leurs casques métallisés les plus astiqués. Dix pages de la plus prestigieuse publication outre-Atlantique. Les Parisiens de la scène alternative ont bel et bien redoré leur blason, ils ne manquerait plus qu’ils improvisent un show dansé avec une bombe d’actrice. La consécration finale ?

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US

© Vogue US