Elle avait seulement 39 ans, représentait l’une des 25 stylistes les plus influentes au monde selon une étude du Hollywood Reporter en 2011, et est décédée prématurément dans son sommeil en fin de semaine dernière.

Annabel Tollman et Dita Von Teese © Annabel Tollman via Facebook

Annabel Tollman et Dita Von Teese © Annabel Tollman via Facebook

Née à Bruxelles, élevée entre Londres et New-York, Annabel Tollman avait reçu ses lettres de noblesse en intégrant l’école Central St. Martins dont elle était ressortie un diplôme de journaliste de mode en poche. Première directrice artistique du magazine Interview, elle avait eu l’occasion de travailler avec les plus grandes stars, et devint notamment styliste de Scarlett Johansson en 2003. Une pratique qu’elle a par la suite diversifiée, en faisant son activité professionnelle à plein temps dès 2008. Shakira, les soeurs Olsen, Liv Tyler, Keira Knightley sont passées entre ses mains. Elle avait intégré depuis 2010 l’équipe d’eBay Fashion pour laquelle elle tenait la fonction de porte-parole et, toujours, de styliste. Annabel Tollman avait prévu de lancer très prochainement sa propre émission de télé-réalité.

Le monde de la mode perd aujourd’hui l’une de ses artistes. Plus encore, ses collègues et connaissances de passage regrettent aujourd’hui une femme qui avait appliqué une maxime à sa vie tout entière : « Crée un conte de fée, et va et vis-le. » A cause d’un simple caillot de sang résultant d’une opération chirurgicale bénigne, Annabel Tollman aura vu son fabuleux destin écourté. Le dernier mot reviendra à Derek Blasberg, ayant posté un hommage émouvant sur sa page Facebook.

Annabel Tollman était l’une des premières personnes que j’ai rencontrées lorsque j’ai emménagé à New York. J’étais à l’université, jeune, idiot et ambitieux. Elle était douce, intelligente, et sexy à mourir. Elle l’était jusqu’à la fin… Sa mort est l’une des choses qui se produisent sans que vous pouviez les envisager. Qui vous prennent aux tripes tellement fort et vous rendent conscients de la chance que vous avez mais aussi si triste qu’elle soit partie. C’est surréaliste.