Au Festival de Cannes, il y a ces stars qui viennent les mains dans les poches, sans même une pochette ou minaudière pour transporter leur nécessaire de survie. Et puis il y a ces autres stars, accros aux accessoires, qui auront réfléchi des heures pour sélectionner le mini sac qui leur assurera la gloire. Car s’il est déjà difficile de choisir sa robe, comme l’évoquait notamment Julianne Moore, il est encore plus compliqué d’organiser la tenue dans son ensemble sans omettre le moindre détail qui, mal envisagé, pourrait transporter l’essai vers le fashion faux-pas tant redouté.

Diverses stratégies ont ainsi été adoptées par nos amies les stars pour s’assurer une accessoirisation parfaite – ou non – de leur tenue de Croisette, par le biais de la très connue pochette.

Le clan des assorties

Jessica Biel le 19 mai 2013

Nude aux détails parfaitement maîtrisés pour Jessica Biel, qui peut même se permettre d’associer paillettes et dentelle sans aucun mauvais goût. L’actrice était résolument glamour en cette journée de projection d’Inside Llewyn Davis, le film comptant pour casting son mari.

Jessica Biel © WireImage

Vahina Giocante le 15 mai 2013

Ayant opté pour un bleu roi particulièrement flashy, dans la tendance du moment, Vahina Giocante a préféré éviter la prise de risque en associant sa pochette à la couleur de sa robe. Un choix que l’on approuve entièrement, et qui rend son look particulièrement agréable à regarder.

Vahina Giocante © WireImage

Tanya Dziahileva le 15 mai 2013

Tanya Dziahileva va jusqu’au bout en assortissant parfaitement sa pochette à sa robe dans le moindre détail de matière et de coloris. Paillettes blanches ce sera, et ce total look immaculé fait ressortir sa chevelure blonde très claire et ses yeux bleus enchanteurs. Good job, Tanya.

Tanya Dziahileva © WireImage

Sonia Rolland le 16 mai 2013

Un imprimé assez lourd recouvrant sa robe, Sonia Rolland a eu la bonne idée de lui assortir une pochette dans les mêmes tons marrons. C’est très bien joué, et forme un ensemble homogène assez seyant.

Sonia Rolland © WireImage

Laury Thilleman le 16 mai 2013

Malgré un décolleté ravageur peu élégant, Laury Thilleman avait fait le bon choix en optant pour cette pochette dorée parfaitement ton sur ton avec sa robe, qui évitait d’alourdir un peu plus le côté too much presque vulgaire de sa tenue en rappelant plutôt son aspect princesse.

Laury Thilleman et Delphine Wespiser à Cannes © Laury Thilleman

Laury Thilleman et Delphine Wespiser à Cannes © Laury Thilleman

Le clan des pochettes chocs

Claudia Galanti le 15 mai 2013

Est-ce réellement une pochette ? Si Claudia Galanti a eu la bonne idée d’associer du doré à sa divine robe émeraude, l’on s’interroge sur la forme étrangement longiligne de sa minaudière.

Claudia Galanti © WireImage

Inès de la Fressange le 16 mai 2013

Un immense oui à Inès de la Fressange pour avoir eu le culot si réussi de contraster le rouge de sa robe avec un rose néon totalement en vogue. L’ensemble est punchy et mérite tous les honneurs.

Inès de la Fressange © WireImage

Annabelle Belmondo le 15 mai 2013

Annabelle tape dans le mille en choisissant une pochette aux gros clous dorés tranchant à merveille avec sa robe sage marron glacé. Bravo Belmondo !

Annabelle Belmondo © WireImage

Louise Bourgoin le 18 mai 2013

Mais qu’est-ce donc que cet objet que Louise Bourgoin tient dans sa main ? Le mystère est entier et, si vous avez une piste, n’hésitez pas à nous éclairer sur le sujet.

Louise Bourgoin © WireImage

Laura Dern le 23 mai 2013

Laura Dern a opté pour le tout-en-un. Et hop, sa pochette fait aussi office de porte-écharpe. Une démarche dont le chic étonne pourtant, sûrement lié aux coloris particulièrement adaptés.

Bruce Dern et Laura Dern © WireImage

Kate Capshaw les 18 et 25 mai 2013

La grande gagnante de la pochette choc s’incarne en la personne de Kate Capshaw, épouse de Steven Spielberg, président du jury de cette édition, ayant sacré de sa voix La vie d’Adèle. Optant d’abord pour une minaudière aux allures de trophée, puis pour son équivalent aux poignées bagues très prononcées, elle ne fait pas dans la dentelle. Et nous ne sommes pas sûrs d’aimer.

Kate Capshaw et Steven Spielberg © WireImage

Kate Capshaw et Steven Spielberg © WireImage