Amanda Seyfried est bien Very Irresistible. Egérie du parfum du même nom, héroïne d’un western chic dirigé par Cédric Klapisch, elle rempile pour la maison Givenchy en basculant du côté obscur de la haute-couture.

Pour cette campagne Automne-Hiver 2013/2014, Ricardo Tisci a décidé de s’entourer de fidèles. Un choix peu surprenant lorsque l’on sait que le thème de sa nouvelle série de visuels encense les valeurs familiales. Le directeur artistique de Givenchy a donc décidé de faire appel à ses proches – comptant vraisemblablement désormais Amanda Seyfried – pour une campagne en noir et blanc plus intimiste.

Sa grande amie Carine Roitfeld, ex-rédactrice en chef du Vogue français, plus habituée à organiser des défilés qu’à y participer, appréhende ainsi le métier de mannequin en compagnie de sa fille, Julia Restoin-Roitfeld. Enlacées, le regard perçant, elles fixent l’objectif de Mert Alas et Marcus Piggot, des collaborateurs de la désormais directrice mode des éditions Harper’s Bazaar.

Carine Roitfeld et Julia Restoin-Roitfeld © Givenchy

Carine Roitfeld et Julia Restoin-Roitfeld © Givenchy

C’est la bouche tout aussi dark qu’Amanda Seyfried dévisage le spectateur. Ses cheveux lâchés de façon négligée recouvrent le haut de son épais sweat loose imprimé d’un faon que Disney connaît bien. Fidèle aux motifs en all-over, fleuris chez la mère et la fille, Bambi chez l’actrice prometteuse, Ricardo Tisci a décidé pour contraster l’atmosphère sombre de ses clichés d’opérer un twist régressif qui fonctionne assez bien. Pochette assortie, présentant l’animal gambadant gaiement, apposée sur une jupe imprimée de grosses fleurs, Givenchy joue une fois de plus le contraste du too much. Et vous, vous aimez ?

Amanda Seyfried © Givenchy

Amanda Seyfried © Givenchy