Emblématique d’une mode anglaise, exubérante, au sein des distributeurs de mass market, Topshop vient de décider il y a peu son installation française, après avoir investi il y a quelques mois un corner éphémère aux Galeries Lafayette Haussmann. L’occasion de revenir plus en détail sur les services proposés par la grande enseigne British, pilier du groupe Arcadia, et s’étant imposée depuis plusieurs années comme une actrice incontournable du marché du prêt-à-porter. Le magazine So-Trendy vous propose ainsi une critique exhaustive et objective de la marque, analysant tant les prix que les produits, ainsi que la boutique en ligne – attendant celle physique française – , dans le but de vous offrir une opinion guidant ou non votre envie de vous rendre à l’inauguration de son nouveau point de vente dès le mois prochain.

Les produits 4/5

Topshop commercialise uniquement sa marque propre, ou presque. Une marque pourtant hautement diversifiée, bénéficiant d’un stock très étendu dans sa variété. Le type de produits premièrement, des débardeurs aux bottines en passant par les chemisiers et les sacs bowling, et des robes tutus aux parkas, imperméables vernis, en passant par une gamme assez complète de cosmétiques. Leur style, également, suivant foncièrement un esprit anglais plutôt ancré, dans toute son expansivité. Preppy kitsch côtoie ainsi aussi bien grunge profond que basiques incontournables. La manifestation la plus probante de cette diversité se matérialise ainsi à travers le lookbook Automne/Hiver 2013-2014 de la griffe. D’où un recours aussi massif aux produits de l’enseigne, travaillés tantôt dans l’originalité tantôt dans l’intemporalité, assurant une place de choix pour tous les goûts et, de surcroît, sans souci qualitatif, de longévité moyenne comme la plupart de ceux commercialisés chez ses concurrents.

© Topshop

© Topshop

Autre atout majeur des pièces Topshop, les lignes spécialisées commercialisées. Collection petite, grande et maternité répondent ainsi au mieux à la morphologie des femmes concernées, chacune déclinée en de nombreux produits adaptés depuis la collection initiale. D’autres lignes spécifiques sont également notables, telles que les participations annuelles de quelques stylistes ou personnalités, J.W Anderson ou récemment Kate Bosworth, ainsi que la commercialisation d’univers définis selon les tendances en vigueur, de la tendance grunge au gothique chic en passant par une ligne éco-friendly. Tout ceci bénéficiant de surcroît d’un renouvellement très fréquent, Topshop commercialisant de nouvelles pièces en grand nombre chaque semaine. Attention cependant, la rupture de stock y est rapide et les produits concernés sont peu souvent remis en vente.

La ligne Reclaim To Wear, une exclusivité © Topshop

La ligne Reclaim To Wear, une exclusivité © Topshop

Topshop Festival

La ligne Festival créée par Kate Bosworth © Topshop

Les prix 2,5/5

Dans un souci de rapport qualité-prix, on ne pourra que constater la valeur marchande tout de même élevée des produits estampillés Topshop. A noter qu’elle diffère cependant selon les produits. Si certains T-shirts sont ainsi proposés à 20€ pièce, ses bottines oscillent entre 70 et 100€ le plus souvent, et ses jeans entre 40 et 50€, des sommes conséquentes difficilement compréhensibles, comparables à celles en exercice dans les boutiques Zara. Comme dit plus haut, la qualité des produits ne doit pas être remise en cause, mais il apparaît que les marges réalisées par Arcadia ne sont pas des plus minimes.

En matière de rabais, Topshop fait toutefois des efforts notables vis-à-vis de certains de ses concurrents. Si aucune promotion n’est exercée au cours de l’année – les soldes flottants n’y existent donc pas – , bien que lors de chaque saison certains dits basiques soient mis en lumière selon leur bas prix, la grande enseigne anglaise s’aligne globalement sur les périodes de soldes bisannuels. Une large sélection de son stock voit ainsi son prix soumis à des rabais notables, quoique peu souvent alléchants. La faute à un prix de départ déjà assez élevé. Nouveauté cependant, les cartes cadeaux, à offrir à des amies fashionistas aussi fans de la marque que nous.

La boutique en ligne 4/5

Jugeons à présent de l’espace en ligne commercial de la marque, en tant que Topshop n’a pas encore fait sa grande entrée en territoire français. A échelle globale, l’e-shop est très bien présenté, agréable à consulter, offrant outre les nombreuses catégories et filtres de recherches – ainsi qu’un espace « nouveautés » afin de faire en quelques coups d’oeil le tour des pièces tout juste arrivées, meilleur ami des fashionistas effrénées – , un espace « soldes », comprenant en réalité un outlet des invendus des collections passées.

En matière de livraison, la démarche est également simplifiée. Si la livraison est toujours payante en-dessous du minimum de 75€ d’achat – bien qu’au fil de l’année, Topshop fasse parfois cadeau des frais de port, auquel cas l’abonnement à la newsletter s’avère très pratique pour en être notifié – , deux possibilités sont offertes. La livraison standard d’une part, pour un montant de 6€ – l’une des plus chères pratiquées – et un délai de cinq jours  en moyenne – largement doublé en période de soldes – , et celle express d’autre part, pour un montant doublé, de 12€ donc, et un délai de deux jours en moyenne. Aucune possibilité de se faire livrer en relais colis donc, Topshop s’emploie à suivre le circuit de la poste, enrayant également par ce biais les inconvénients courants des transporteurs.

Le retour bénéficie de règles tout aussi clarifiées. Gratuit, il suffit de retourner le colis au bureau de poste le plus près de votre domicile, accompagné d’un code justificatif à demander sur le site internet de l’enseigne une fois connecté sur votre compte personnel, rubrique « Mes commandes », « Demander un retour ». Le remboursement intégral – moins les frais de port – sera ainsi effectué sous une quinzaine de jours environ.

Avis général sur Topshop 3,5/5

Topshop est l’une des enseignes de mass market privilégiées, et l’on comprend sans peine pourquoi. Produits attractifs dans leur diversité, lignes adaptées à un grand nombre de morphologies, style inimitable, il apparaît cependant rapidement un inconvénient marqué, celui du prix, tant au niveau de la marge établie pour chaque produit qu’au niveau de la livraison proposée. Un point négatif presque négligeable en considérant sa concurrence, qui pèse toutefois sur le consommateur lors de chaque achat. Il ne manquerait plus qu’un montant revu à la baisse pour que Topshop investisse sans plus de réserves notre top 3 des meilleures boutiques de prêt-à-porter de moyenne gamme sur le marché.