So-Trendy vous permet de découvrir aujourd’hui une jeune créatrice de robes. Cécile Allain vient de lancer la première collection de sa nouvelle marque baptisée Madeleine Road. Pour vous, elle répond à quelques questions. Elle dévoile son univers et présente les particularité de ses robes.

Bonjour Cécile, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je suis jeune créatrice de mode et je viens tout juste de lancer ma collection capsule .Madeleine Road. composée de robes.

Cécile Allain Madeleine Road

© Cécile Allain

Comment en es-tu arrivée à créer une marque de vêtements ?

J’ai étudié à l’Atelier Chardon Savard  Paris puis à la St Martin School Londres. J’ai ensuite travaillé en tant que freelance pendant deux ans à Londres comme rédactrice mode et comme styliste conseil pour l’agence Create Me Workshop et Farfetch.com. Ces expériences m’ont fait découvrir une autre culture, d’autres codes vestimentaires et une autre façon de raisonner la mode. Elles ont largement contribué à enrichir mon univers de création et à me donner l’envie de créer ma marque.

robe branchée Madeleine Road

© Madeleine Road

Quels sont les stylistes qui t’inspirent, que tu apprécies ?

J’aime beaucoup le contraste rock et élégance d’Ann Demeuleemester. Les imprimés oniriques de Tsumori Chisato me séduisent totalement. Le glamour modernisé qu’a su retranscrire Maria Grazia Chiuri pour Valentino a été une de mes sources d’inspiration conduisant à ce subtil équilibre entre un parfum de passé et cette petite dose d’émotion du présent.

Peux-tu nous présenter la marque Madeleine Road ?

.Madeleine Road. est ma première collection. Mes souvenirs d’enfance ont pris une part importante et probablement inconsciente dans cette collection. J’admirais toujours le pendentif en forme de scarabée qu’arborait ma grand-mère et qui lui servait de pilulier. Mon frère l’avait souvent griffonné, dessiné et peint dans ses compositions. C’est à lui et à ma grand-mère que j’ai voulu rendre hommage en créant le logo et la marque Madeleine Road.

Elle qui me répétait souvent « Cécile tu t’es trompée d’époque ! » Elle n’avait pas tord, les années folles et les années 50 sont partie intégrante de mon univers de création. L’arabesque, le scarabée, les broderies, les plis et les matières fluides n’en sont que les expressions concrètes.

robe dos nu Madeleine Road

© Madeleine Road

Le regard que je porte sur le dos féminin est lui aussi très imprégné de cette époque, paradoxalement c’est la partie à la fois la plus sensuelle, la plus suggestive et la plus épurée chez la femme. J’ai voulu la mettre en valeur avec des formes souples et fluides dévoilant des dos vertigineux, laissant imaginer la pureté des contours d’une silhouette discrète.

A qui s’adressent tes créations ?

Elles s’adressent principalement aux jeunes femmes qui veulent vivre leur féminité au quotidien, en toute liberté. La femme .Madeleine Road. est tour à tour indépendante et romantique, pleine de caractère et tendre. Elle connait son style, aime les motifs et les couleurs qui savent la mettre en valeur et elle apprécie de toujours trouver une petite robe correspondant réellement à ses envies du moment.

Comment justifies-tu les prix de Madeleine Road ?

Les robes .Madeleine Road. sont entièrement fabriquées à la main dans le sud de la France. Les broderies sont réalisées à partir d’une technique exclusive dite de Lunéville, utilisée notamment dans le monde de la haute couture, rendant ainsi chaque modèle unique.

robe noire dos nu Madeleine Road

© Madeleine Road

Aujourd’hui tu ne vends que des robes, penses-tu ouvrir ton catalogue à d’autres habits ou à des accessoires ?

Oui. Je suis actuellement en réflexion sur d’autres créations, robes ,jupes et tops, plus quotidiens et dans une gamme de prix différents.

Merci Cécile et bonne continuation !

Pour consulter d’autres interview So-Trendy cliquez-ici. Vous pourrez ainsi connaître mieux des blogueuses mode, des artistes ou d’autres stylistes.

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :