Elle est le nouveau top model en vogue. Depuis son explosion dans le clip de l’été, « Blurred Lines », Emily Ratajkowski n’en finit pas de délier les langues – et les jalousies. Son atout numéro un ? Une plastique irréprochable, défiant pourtant par certains égards la norme en vigueur dans le milieu du mannequinat. Emily Ratajkowski se fait de facto le véritable symbole d’un retour de la mode des poitrines pulpeuses. Soulevant alors une interrogation majeure. Ces mensurations idylliques sont-elles naturelles ou le fruit d’un coup de main du bistouri ? Réponses.

Le clip Blurred Lines source de toutes les rumeurs :

Son nom d’origine polonaise est sur toutes les bouches. Emily Ratajkowski est depuis quelques mois le nouveau phénomène du mannequinat mondial. Et ce n’est pourtant pas en couvertures de magazines ou sur les défilés que la jeune Américaine s’est fait remarquer. Contournant les tremplins traditionnels, c’est dans un clip polémique que celle qui a signé chez Ford Models à 14 ans a fait découvrir sa plastique de rêve au monde entier. Star de la vidéo musicale « Blurred Lines », du très controversé Robin Thicke, c’est une Emily Ratajkowski dévêtue, décomplexée, un brin aguicheuse mais respirant une fraîcheur de vivre qui a fait une entrée triomphante parmi les plus belles femmes du monde. Et tandis que nombre de ses congénères jalousaient son corps sans défaut, la désormais star du mannequinat remportait après quelques mois l’un des contrats les plus emblématiques de la profession. Présentée comme la nouvelle Kate Upton, en raison de ses seins inhabituellement imposants pour un mannequin – Jourdan Dunn en a dernièrement fait les frais – , la sublime Américaine a donné un coup de fouet aux institutions. Devenant ainsi la toute nouvelle recrue Victoria’s Secret, alors même que son modèle référent Kate Upton subissait les foudres de la prestigieuse marque de lingerie.

Emily Ratajkowski, la nouvelle bombe Victoria's Secret © VEVO

Emily Ratajkowski, la nouvelle bombe Victoria’s Secret © VEVO

Vulgaire, Kate Upton, sublime, Emily Ratajkowski ? Telle semble alors être la pensée de l’enseigne glamour. Un postulat intéressant lorsque l’on sait qu’en dépit de ses mensurations idylliques – 90-61-86 – , déjà marquées par une poitrine pulpeuse, la plus brune des deux est aussi celle qui se distingue le plus du standard promu par l’industrie de la mode. Emily Ratajkowksi mesure ainsi 1 mètre 71, une taille qu’on ne connaissait jusqu’alors qu’à un seul des top models les plus mythiques, Kate Moss. L’occasion d’une mise en lumière supplémentaire de la principale question se rapportant à cette nouvelle personnalité du mannequinat.

Alors que son physique surréel est sans conteste le facteur de la réussite d’Emily Ratajkowski, est-il finalement naturel ? La perfection de ses traits comme de son corps sont-elles innées ou ont-elles été aidées ? Une interrogation majeure qui pourrait mettre à mal la notoriété de la nouvelle coqueluche glamour, n’ayant jamais infirmé ni confirmé ces accusations. Sa bouche pulpeuse, sa poitrine parfaite ont-elles alors bénéficié d’un aimable coup de pouce chirurgical avec une augmentation mammaire ? Est-il possible que sa plastique irréprochable n’ait eu comme aide que celle d’un destin bienveillant ? C’est toute la mini controverse qui entoure alors Emily Ratajkowski, dans une société qui cache de moins en moins son addiction au bistouri. Mais un seul et unique élément de réponse nous apparaît alors.

Emily Ratajkowski chirurgie esthétique seins sexy

Emily Ratajkowski apparaît topless dans le clip de Thicke © capture Youtube

La chirurgie esthétique permet-elle en effet un résultat aussi probant ? Emily Ratajkowski ne se révélant pas particulièrement pudique – et c’est un euphémisme – , son buste entièrement nu est exposé sous toutes les coutures dans la version non censurée du clip de Robin Thicke l’ayant révélée. La parfaite occasion de réaliser que sa poitrine volumineuse… ne porte aucun signe habituellement décelé suite à une aide siliconée. De même que ses lèvres, charnues sans paraître proéminentes à l’excès, ne permettent pas plus de statuer en faveur d’un passage sur le billard. Il semblerait bien qu’Emily Ratajkowski soit simplement l’une de ces créatures aidées par la nature… révélant une nouvelle fois son caractère injuste. Ou prions alors qu’elle nous passe l’adresse de son chirurgien, car celui-ci est bien le plus doué de tous les praticiens.

Emily Ratajkowski jeune chirurgie esthétique

Emily Ratajkowski a posté une photo d’elle à 14 ans pour prouver
qu’elle n’a pas eu recours à la chirurgie esthétique © Emily Ratajkowski via Twitter

Pour recevoir des bons plans, participer à des jeux concours et suivre suivre l'actu mode, people, beauté, rejoignez la communauté So-Trendy sur Facebook :